Espace Membre
Email Page imprimer

33e congrès du CIÉF à Ottawa du 17 au 23 juin 2019

Programme préliminaire du congrès (cliquable)

Thème directeur du congrès 2019 : Marges et pouvoir de la francophonie

L’édition 2019 du congrès du Conseil International d’Études Francophones se tiendra à Ottawa, la capitale du Canada. Ce lieu de rencontre nous invite à placer la question du pouvoir au centre de nos préoccupations en lien avec l’existence de communautés marginalisées puisque le français, bien qu’une des deux langues officielles du pays, est une langue minoritaire partout au Canada, sauf au Québec. Raconter l’histoire des marges culturelles et des individus marginalisés permet précisément de questionner le pouvoir en déconstruisant les récits qui le fondent.

Il s’agira de réfléchir ensemble aux marges de la francophonie, aux rapports de pouvoir qui existent entre les langues certes, mais aussi entre les individus ou les groupes sociaux. Cette thématique invite particulièrement au dialogue entre les disciplines afin de comprendre les enjeux de la marginalité touchant à la langue, la culture, la littérature, le cinéma, la chanson, la politique, l’histoire, la géographie et la pédagogie, pour ne nommer que quelques-uns des domaines d’étude possibles.

Le congrès se tiendra au Pavillon Simard de l’université d’Ottawa

PRIX CIÉF 2019

Le Conseil international d’études francophones (CIÉF) est heureux d’annoncer que la lauréate du Prix CIÉF 2019, qui sera remis le 17 juin dans le cadre de son congrès annuel qui se tiendra à l’Université d’Ottawa, est Brigitte Haentjens.

Passionnée par la langue et la littérature, habitée par les questions touchant l’identité, la sexualité et le pouvoir, Brigitte Haentjens est réputée pour ses productions originales et avant-gardistes, et son approche du théâtre contemporain à la fois inspirée et poétique. En 40 ans de carrière, elle a mis en scène plus de 50 productions et reçu de nombreux prix et distinctions. Elle est aujourd’hui directrice artistique de la compagnie Sibyllines qu’elle a fondée en 1997 et du Théâtre français du Centre national des Arts.

Brigitte Haentjens s’installe en Ontario en 1977 et devient, en peu de temps, une des chefs de le de la création artistique franco-ontarienne à Ottawa puis à Sudbury où elle a dirigé le Théâtre du Nouvel Ontario pendant 8 ans. Elle déménage à Montréal en 1991 où elle se fait rapidement connaître par son style percutant, original, personnel. Elle assume quelques années la direction artistique de la Nouvelle Compagnie Théâtrale avant de fonder sa propre compagnie Sibyllines, en 1997, pour y approfondir sa démarche artistique dans un contexte de plus grande liberté. En 40 ans de carrière, elle a signé 7 livres, 3 chorégraphies et 55 mises en scène de spectacles de théâtre. Caligula (1993), Quartett (1996), Mademoiselle Julie (2001), La cloche de verre (2004), Tout comme elle (2006), L’Opéra de quat’sous (2012) Richard III (2015), pour n’en nommer que quelques unes, auront été chaleureusement accueillies par le public et récompensées par la critique.  Actuellement directrice du Théâtre Français du CNA, et toujours de Sibyllines, elle a remporté de nombreux prix, dont le Prix Siminovitch en 2007 et le Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle en 2017. Brigitte Haentjens est également Compagnon de l’Ordre des arts et des Lettres du Québec (mai 2019).

Colline parlementaire, Ottawa